Pour illustrer mon article sur la relance des factures clients

Comment relancer une facture impayée ?

Ah les relances, aussi ennuyeuses qu’un jour de pluie !

Il n’y a rien de plus désagréable pour un entrepreneur que de devoir relancer un client qui n’a pas réglé sa facture.

Et pourtant, si vous voulez anticiper les difficultés financières et améliorer votre trésorerie, vous n’y couperez pas.

Suivre de près vos créances clients et en particulier les impayés est indispensable !

Par manque de temps ou de procédure adaptée, beaucoup préfèrent abandonner.

Or, faire une relance pour les factures impayées rapidement permet de maintenir une bonne trésorerie et diminuer le délai de paiement.

Comment s’y prendre ? par où commencer ?

Je vous livre ici ma procédure en 5 étapes pour vous aider dans vos relances clients.

1 – Anticiper les retards de règlements

Contacter votre client avant l’échéance pour être sûr qu’il ait bien reçu et pris connaissance de votre facture.

 

Par exemple : La facture XX arrive à échéance le XX/XX/XX. Pouvez-vous me confirmer que le paiement sera effectué à cette date ? N’hésitez pas à revenir vers moi en cas de besoin.

 

Il m’arrive régulièrement de le faire pour des clients chez qui je suis en charge des factures et règlements clients (lien vers page prestations).

2- Faire une relance téléphonique

L’appel téléphonique (entre J+3 et J+7) : La facture est arrivée à échéance mais il y a un retard de règlement

Parfois, il s’agit d’un simple oubli, qui se règle rapidement par téléphone.

Là aussi, il m’arrive très régulièrement de passer un simple coup de téléphone.

La facture est souvent réglée dans la semaine qui suit.

3- Envoyer un courrier de rappel de paiement

  • les 1ere et 2eme relances(à J+7 et J+14) : rappeler la date et le montant de la facture ainsi que la date d’échéance.

Je joins toujours une copie de la facture impayée à la relance.

Cette première lettre doit être courtoise.

 

Par exemple : Sauf erreur de notre part, nous n’avons à ce jour toujours pas reçu le paiement de XXX€ correspond au détail des factures ci-jointes.

Or celles-ci sont arrivées à échéance.

Nous ne doutons pas qu’il s’agit d’un simple oubli de votre part.

 

  • la seconde relance aura un ton un peu plus ferme

 

Par exemple : Je vous ai envoyé par courrier le XX une première relance ainsi que la facture FXX d’un montant de XXX€ qui correspond à XX.

Sauf erreur de ma part, je  n’ai à ce jour toujours pas reçu le paiement de cette facture.

Je vous demande donc de me faire parvenir le règlement de cette facture au plus tard le XX.

4 – Recourir à une mise en demeure de payer

  • la mise en demeure est le dernier courrier envoyé avant le recours judiciaire.

 

Il doit comporter les mêmes informations que les courriers précédents mais être envoyé en recommandé avec accusé réception (qui constituera une preuve d’envoi pour la future procédure judiciaire.

5- Demander une procédure de recouvrement

  • avec huissier de justice : attention, il s’agit d’une procédure couteuse qui sera à vos frais.
  • l’injonction de payer (demande à déposer directement au tribunal de commerce ou au tribunal judiciaire)
  • sur CREDISYS qui est une plateforme de traitement des petites créances (maximum 5000 € ) développée par la Chambre Nationale des Commissaires de Justice.

Bonus : se faire accompagner pour les relances clients

Comme je l’ai mentionné plus haut, il m’arrive régulièrement de faire des relances de factures impayées pour le compte de mes clients.

Cela peut paraître long et fastidieux, mais pour moi qui aie l’habitude (et des procédures de relance bien rodées), j’y consacre moins de 2h par mois !

 

Alors, rencontrons-nous pour en discuter !